Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

18/01/2011

Voiture de société et élargissement du ring

En cette période de Salon de l'Auto, des étudiants de 3e année de Saint Lucas ont réalisé un film video pour Greenpeace qui la diffuse depuis hier son site internet. La video attire l'attention sur la place des voitures de société dans le trafic automobile, les problèmes de congestion, et les projets d'élargissement du ring de Bruxelles contre lequel l'organisation se bat depuis plusieurs années.

Alors que de nombreuses entreprises continuent de fournir des voitures de société à leurs employés, Greenpeace souhaite attirer l'attention sur cette problématique du "Je m'en fous c'est pas moi qui paie." A ce sujet, vous pouvez lire le blog de Joeri Thijs, chargé de campagne Transport au bureau belge de Greenpeace.

http://www.greenpeace.org/belgium/fr/actualites-blogs/blogs/blog-mobilite/je-men-fous-cest-pas-moi-qui-paie/blog/32348

01:28 Publié dans Climat | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : automobile, insolite, climat

10/01/2011

Des arguments qui parlent...

la-toyota-prius-moins-polluante-qu-un-pet-de-mouton_35278_w460.jpgL'on pouvait croire la vie paisible d'un berger moins polluante que celle d'un conducteur de Toyota. On s'était trompé. A en croire la dernière publicité israélienne pour la Toyota prius, le modèle hybride du célèbre constructeur japonais serait moins polluant... qu'un pet de mouton! Et pour bien convaincre le consommateur dubitatif, l'agence TBWA/Yehoshua de Tel-Aviv qui a conçu cette publicité, a été jusqu'à comparer les émissions de gaz à effet de serre du bolide nippon avec celle de l'animal sur une échelle de 1 à 15.

Contre toute attente, on découvre ainsi que la Toyota prius obtient la note de 2 sur l'échelon de mesure tandis que le mouton n'obtient que 5. Toute la question est évidemment de savoir si les publicitaires appuyent leur comparaison sur des études scientifiques sérieuses ou s'il s'agit juste d'un slogan.

Vérification faite, l'hypothèse ne semble pas si saugrenue que cela. D'après le Laboratoire français d'Etude de l'Apprentissage et du Développement cité par le site Zigonet.com, "l'ensemble des ruminants moutons et chèvres compris seraient responsables de 18% des émissions de méthane." Un gaz à effet de serre plus puissant encore que le CO2. Reste à calculer à présent la part du mouton dans les émissions globales ainsi que celles de l'ensemble des Toyota prius. A voir aussi, lequel des 2 prendra la part la plus importantes dans les cinquante prochaines années. Personnellement j'ai ma petite idée sur la question...

17:21 Publié dans Climat | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : automobile, insolite, climat

21/10/2010

Des normes plus strictes pour moins de dépendance

oil mercedes.jpgDes normes d'émissions plus strictes sur les véhicules. C'est ce que réclamaient hier les militants de Greenpeace qui ont symboliquement mis en scène un "car-wash au pétrole" à proximité de l'ACEA, le lobby des constructeurs automobiles auprès des institutions européennes. Cette petite mise en scène amusante, avait en réalité pour but de marquer la sortie d'un rapport intitulé Steering clear of oil disasters. Un rapport selon lequel l'adoption de normes ambitieuses sur les véhicules individuels et utilitaires légers permettrait à l'Union européenne de réduire sa consommation de pétrole de 8 % d'ici 2030, soit 1,1 millions de barils par jour.

Selon Greenpeace, 60% du pétrole consommé dans l'Union européenne est englouti dans le secteur des transports. Or dans un contexte d'augmentation croissante de la demande, et de tarissement des réserves de pétrole conventionnelles dans le monde, la dépendance de l'UE envers les sources de pétrole non-conventionnelles risquent de s'accroître.

Parmi ces sources non-conventionnelles, on peut citer les sables bitumineux de l'Alberta, au Canada. Une ressource particulièrement controversée, comme nous l'avions évoqué il y a quelques mois dans La Libre.

http://www.lalibre.be/archives/divers/article/603663/le-p...

Autre source non-conventionnelle, les "forages en eaux profondes" avec les risques importants que ce type de forage représente, comme en témoigne la fameuse marée noire du Golfe du Mexique en avril dernier. Des projets de forage en haut profonde sont actuellement en cours dans l'océan Arctique, jusqu'à présent préservé de toute exploitation pétrolière, ainsi que dans la mer du Nord, l'Europe ayant renoncé il y a quelques jours à imposer un moratoire sur ce type de forage dans la foulée de la marée noire aux Etats-Unis.

Pour Greenpeace, réduire la consommation des véhicules individuels et utilitaires légers permettrait donc directement de réduire la dépendance de l'UE aux pétrole issu de l'exploitation des sables bitumineux et des forages en eau profondes. Pour atteindre le chiffre  de -8% de consommation de pétrole, l'organisation plaide pour des normes d'émissions fixées à 80g CO2/km pour les voitures et 125g CO2/km pour les véhicules utilitaires d'ici 2020, et de 50g CO2/km pour les voitures et 88g CO2/km pour les véhicules utilitaires d'ici 2030.

Plusieurs propositions sont actuellement en cours de discussion au niveau de l'Union européenne sur ce sujet. Le Parlement doit d'ailleurs adopter le 23 novembre prochain en séance plénière, un texte portant sur des normes d'émissions plus strictes sur les véhicules utilitaires légers.