Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

03/12/2010

Tigre qui rit, thon qui pleure

10_24_28_720243842_PHOTONEWS_10205265-005.jpgLa fête à Saint-Pétersbourg, la déception à Paris, du point de vue des écologistes en tous cas. Alors que Cancun s'apprêtait à accueillir 8.000 délégués du monde entier pour parler du climat, deux autres conférences internationale se sont achevées la semaine dernière en Russie et en France. La première avait pour objet la sauvegarde du tigre, un dossier hautement emblématique lorsqu'on regarde les statistiques de population: 100.000 il y a 100 ans, 3200 aujourd'hui ! En cause, le braconnage bien-sûr mais aussi la perte d'habitat, conséquence notamment de la déforestation et de l'extension des villes.

A Saint-Pétersbourg, les pays abritant des tigres sur leurs territoires, et en particulier l'Inde, la Chine et la Russie ont pris des engagement fort pour protéger le félin. Ils ont décidé de prendre des mesures pour doubler leur nimbre (les faire passer à 6500-7000) d'ici 2022. Les défenseurs du tigre applaudissent et en particulier Léonardo di Caprio, l'acteur américain qui s'est enagé personnellement (et financièrement) pour cette cause, et qui avait fait le déplacement vers Saint-Pétersbourg pour l'occasion.

Au même moment à Paris, c'est du thon rouge qu'il était question. Là aussi, les chiffres font froid dans le dos. D'après les experts, les stocks ont diminué de 70% depuis 1970, notamment en mer Méditerrannée, à cause de la surpêche elle-même conséquence de la très importante de demande mondiale pour ce poisson. Ici toutefois, pas de mesures fortes pour préserver l'espèce. Les quotas de pêche de 2010 (13.500 tonnes) ont été pratiquement reconduit (ils passent à 12.900 tonnes). La France est satisfaite, ses pêcheurs aussi. Mais le reste du monde est sceptique. Certaines estimations chiffrent désormais à 30% les chances de survie du thon rouge au-delà de 2020... La faute à un manque de soutien? Contrairement au tigre, le sort du thon rouge n'est malheureusement pas défendu par une célébrité à l'aura internationale comme Léonardo Di Caprio. Il est vrai qu'un thon est moins sexy qu'un tigre. Mais de là à le sacrifier pour toujours...

Les commentaires sont fermés.